Découverte de la Corse

Votre partenaire pour l'organisation de tous vos voyages en Corse !

Culture et patrimoine,  Gastronomie

Séjour tout compris de 2 à 8 jours

jour A

Arrivée aéroport de Calvi :
accueil par votre chauffeur et transfert à l'hôtel.

jour B

À 9H : rendez-vous avec votre guide pour la réunion d'information.
La Balagne : découverte de vieux villages à caractère typique, entourés de vergers et d'oliveraies, fascinants par leurs différents savoir-faire et saveurs...
Départ de l'hôtel pour Lumio puis l'Île-Rousse, temps libre à la cité Paoline.
Continuation pour Corbara, Pigna - fabrication de boîtes à musique en bois, Aregno, San Antonino et son luthier, Caterri.
Déjeuner Typique.
L'après-midi, continuation vers le col de Salvi avec sa vue imprenable sur la baie de Calvi, Lunghignano et son moulin à huile, Zilia, célèbre pour son eau de source, Calenzana dans son écrin d'oliviers.
En fin d'après-midi, arrêt au domaine de Rochebelle pour une dégustation de vins et produits régionaux.
Retour vers 18H30.

jour C

Départ pour le Cap Corse, abrupte échine montagneuse de 40 km de long pointée vers le nord, terre de marins et de pêcheurs.
La route nous conduit à travers le désert des Agriates, puis Saint-Florent, petit village de pêcheurs : cette ancienne cité génoise est devenue au fil des années une station très cotée. C'est d'ici que Pascal Paoli quitte définitivement l'île pour ses années d'exil londonien. La place des Portes est le centre le plus animé et donne sur la vieille ville, resserrée autour de l'église. La citadelle génoise domine le port et sa longue jetée ; Nonza et sa tour génoise qui méritent une carte postale ; puis déjeuner à Centuri , petit port charmant.
Pino : étonnant village composé de hameaux accrochés à la montagne ; Centuri et sa jolie marine, visite du moulin Mattei ; et enfin Macinaggio petit port de plaisance et de pêcheurs devenu un des plus recherchés du Cap.
Continuation vers Santa Severa, Erbalunga, berceau de la famille Valery ; Miomo avec sa tour génoise accrochée à des rochers de schistes au-dessus d'une plage de galets.
Bastia : Visite en petit train touristique, ville fondée en 1378 par les Génois qui en firent la capitale de l'île, préfecture de la Haute-Corse avec ses ruelles animées et le vieux port aux façades craquelées. Il est agréable de flâner sur la place Saint-Nicolas ombragée de palmiers, lieu de rendez-vous des Bastiais, ou sur la place du Marché, toujours vivante et colorée.
Autres merveilles, plus spirituelles, les églises dont la ville s'est couverte aux XVIIème et XVIIIème siècles. L'église Saint Jean-Baptiste, l'Oratoire de Saint-Roch, l'église Sainte-Marie ou la Chapelle Sainte-Croix vous éblouiront de leurs somptueux décors baroques.
Tour de la ville et retour par le Col de Teghime, Patrimonio, dégustation de Vin.
Continuation vers l’Île-Rousse puis retour à l'hôtel.

jour D

Départ par Ponte Leccia pour Corte.
Promenade pittoresque en petit train et visite du Musée à la citadelle. Ville construite à 1100 mètres d'altitude, au milieu d'une couronne de montagnes, Corte dispute à Sartène le titre de « plus corse des villes corses ». La ville est née au XVème siècle, alors que Vincentello d'Istria, vice-roi de Corse nommé par le roi d'Aragon, cherchait un emplacement pour tenir tête aux Génois.
Sur un fortin, au confluent de trois fleuves (le Tavigno, la Restonica et l'Orta), il fit construire le Nid d'Aigle, point culminant d'où l'on jouit d'une vue panoramique sur la ville et les environs, à l'extrémité de la seule citadelle de l'île à l'intérieur des terres.
En 1729, c'est à Corte que démarre la révolution des Quarante-Ans, la révolte des patriotes corses contre l'occupation génoise. Six ans plus tard, un berger y compose le Dio vi salve Regina, qui deviendra l'hymne de la Corse. Entre 1755 et 1769, c'est encore à Corte que Pascal Paoli installe le premier gouvernement de Corse. Il crée une imprimerie nationale, ouvre une université où l'on enseigne, en toscan, le droit civil et le droit criminel, la rhétorique, les sciences naturelles, la philosophie et la morale.
Après la bataille de Ponte-Nuovo, le gouvernement français ferme l'université et fortifie la citadelle. Sous Louis XVI, on démolit la haute ville, où l'on construit une caserne.
Puis, desservie par une route mal entretenue, la ville tombe dans l'oubli, jusqu'à la réouverture de l'université, en 1982. Depuis, la cité paoline vit toute la semaine... Au rythme des étudiants !
Déjeuner à l'Auberge Restonica proche de la rivière.
Après-midi baignade pour tous. Retour.

jour E

Porto et les calanques de Piana.
Départ de la Balagne par le centre de la Corse, Ponte Leccia, Pont de Castirla, Scala di Santa Regina, Calacuccia, Forêt de Valdu-Niellu, Col de Vergio, Evisa, gorges de Speluncato, les "calanches" de Piana. Elles se présentent sous la forme d'un petit chaînon montagneux en forme de « V » pointé vers la droite aux Roches Bleues, qui démarre au nord au-dessus de l'anse de Dardo située sur la rive sud du golfe de Porto et se termine au sud au pont de Cavallaghiu.
Le culmen s'établit à 698 m. Au milieu se trouve un rocher, dominé par Capu Ghineparu (515 m).
Déjeuner poisson à Porto.
Le hameau de Porto est situé au bas de la vallée du fleuve côtier Porto, à près d'un kilomètre de son embouchure.
À l'est de la tour génoise carrée, s'est développé Porto Marina, un ensemble touristique composé d'hôtels, de restaurants et de boutiques. Au sud de la tour, Porto dispose d'une large plage de galets.
Continuation vers les Calanches de Piana, classées au patrimoine de l'UNESCO.
Arrêt à Cargèse : village pittoresque marqué par ses deux églises, l'une orthodoxe et l'autre catholique.
Sagone, Porticcio, installation à l'Hôtel Club Marina Viva, 3 étoiles.

jour F

Départ pour le tour de la « Cité Impériale » Ajaccio : cours Napoléon, artère principale de la ville, cours Grandval jusqu'à la place d'Austerlitz avec arrêt de 20 minutes au pied de la statue de Napoléon. boulevard Pascal Rossini, passage devant la cathédrale, boulevard Danielle Casanova, puis quai Napoléon.
Direction la très vivante place du Maréchal Foch pour une visite à pied de la ville d'Ajaccio et du musée Fesch qui vous fait découvrir les vieux quartiers.
Ajaccio qui a vu naître le célèbre empereur des Français : Napoléon Bonaparte. Monuments, avenues, places, rues, musées, le souvenir de l'empereur est partout présent dans la ville.
Promenade jusqu'à la pointe de la Parata « Îles Sanguinaires » dont la Tour de 1608, construite sur une presqu'île, termine la route des Îles Sanguinaires.
Déjeuner.
L'après-midi, route vers Alata, Bastelicaccia, Afa, Grosseto-prugna et Propriano pour arriver à Zévaco à la ferme auberge « U taravu ». Visite de l'exploitation, de l'élevage de porcs, charcuteries.
Vous êtes alors au cœur de profondes châtaigneraies et la route qui vous emmène au village de Bastelica longe un vieux mur de pierre fatigué, qui entoure lopins de terre et vergers.
Retour vers Ajaccio par le belvédère : point de vue à pic sur le défilé rocheux, à l'Ouest du barrage, Tolla, offre une vue magnifique sur les gorges et la rivière.
Retour pour la nuitée au club.

jour G

Départ pour la pointe sud de la Corse en direction de Bonifacio, là où la montagne finit dans la mer en une apothéose de plages, de criques et d'îlots.
Direction Cauro, le col Saint-Georges (alt. 400 m), Petreto Bicchisano, Propriano : port très animé fondé par les Génois en 1940. Propriano est située entre mer et montagne.
Puis Sartène, la plus Corse des villes corses comme l'a écrit Prosper Mérimée, capitale de la Terra dei Signori. Les hautes façades grises de ses maisons aux murs épais se dressent comme des remparts où résonnent les échos de l'histoire.
Le Lion de Roccapina, oeuvre unique mais conjointe de la mer, du vent et de la pluie, ce bloc de granit a pris la forme d'un lion couché.
Au sommet d'une falaise de 66 mètres de haut : Bonifacio.
Déjeuner : spécialité langoustes.
L'après-midi, promenade en bateau autour des falaises calcaires pour découvrir les grottes marines. C'est un spectacle saisissant qu'offrent la ville et ses maisons suspendues au bord des falaises, vues de la mer.
Puis visite en petit train touristique et temps libre afin de visiter la ville. Profitez-en pour partir à la découverte de la marine, la Haute-Ville aux rues étroites.
L'église Sainte-Marie-Majeure, édifice le plus ancien de Bonifacio (XIIème), célèbre pour sa loggia à l'entrée, c'est à cet endroit que se réunissaient naguère les notables pour délibérer sur les décisions de la ville. Empruntez l'escalier de 187 marches du roi Aragon, taillé dans la falaise qui descend à pic dans la mer.
Le cimetière marin face aux bouches de Bonifacio situé sur le petit plateau Bosco, ce cimetière de tombeaux blancs orientés face au soleil couchant est connu comme étant l'un des plus beaux de Méditerranée. Creusé par les mains de l'homme pendant la seconde guerre mondiale, un tunnel de 168 marches mène à un blockhaus situé à 10 m au dessus de la mer qui débouche sur un énorme rocher se détachant de la falaise, appelé par les pêcheurs bonifaciens «Le Gouvernail de la Corse». La vue y est imprenable sur la Sardaigne et sur l'entrée du port de Bonifacio.
Retour pour votre nuitée au club.

jour H

Transfert de l'hôtel vers l'aéroport d'Ajaccio pour votre vol retour.

Séjour découverte de 8 jours

AGENCE À VOS ENVIES DE VOYAGES
  

Boulevard Wilson
20260 CALVI

Contact :

Marie-Pierre FERRANDINI

Contactez-nous pour connaître les tarifs

Cet hôtel ne possède aucun autre circuit


Prestations

Pot d'accueil
Pension complète
Hébergement sur la base d'une chambre double
Visites et excursions
Le guide
1ère gratuité pour 20 personnes payantes (la 1ère est accordée au chauffeur et 2ème gratuité à partir de 40 personnes payantes)
Partagez cette page :